« Je pense donc je suis ! »

 

Le Philosophe René Descartes a dit un jour : « je pense donc je suis ». 

Actuellement, dans nos pays occidentaux, notre identité- qui nous sommes- vient beaucoup de ce que nous faisons, de notre travail, de nos responsabilités ou bien encore de notre titre…. directeur, docteur, enseignant, professeur, pasteur etc..

 

Récemment, nous avons entendu lors d’une prédication que si nous sommes en Christ, si nous reconnaissons Jésus comme Sauveur-  Celui qui est mort à notre place et qui a pris nos péchés sur Lui nous offrant, par cela, un libre accès auprès du Père, et si Jésus est aussi notre Seigneur, c’est à dire Celui qui est maître de nos vies- par la puissance de l’Esprit, nous sommes nés de nouveau. Et nous avons la vie éternelle.

 A notre mort, notre âme et notre esprit vont auprès de Dieu et lors du retour de Christ nous ressusciterons pour être avec Lui pour toujours.

 

Par cette nouvelle naissance, nous avons aussi une nouvelle identité. 

Nous sommes fils et filles de Dieu,l’Éternel, le Tout-Puissant, le Seigneur des seigneurs. 

 

Nous avons un titre de noblesse bien plus important que ce que le monde, les richesses peuvent nous donner. Dieu n’a pas honte de nous appeler ses enfants et nous le sommes.

Nous Lui appartenons et Il nous chérit. Il prend soin de nous, veut nous conduire, nous défendre, nous protéger. Nous n’avons plus à avoir peur, Il est là, avec nous et ne nous rejettera pas, ne nous abandonnera jamais. 

Nous pouvons Lui faire confiance, entrer dans le repos sachant que Lui gère tout. 

 

Sur le champ missionnaire, nous avions un dicton : « l’endroit le plus sûr est être au centre de la volonté de Dieu ».

 

Et c’est vrai, vous pouvez être dans un pays en guerre, sur le front et ne pas être touché et d’un autre côté, vous pouvez être dans un pays où il y a toute sécurité et glisser en bas les escaliers et vous casser la colonne vertébrale.

 

En étant fils, filles, nous représentons Dieu sur cette terre, nous sommes ses ambassadeurs. 

Les ambassadeurs sont là au nom du président, de l’autorité au-dessus d’eux. 

Ils doivent rapporter à leurs interlocuteurs ce que le président pense, a dit, a fait, ce qu’Il veut, ses conditions, ses attentes, ses offres. C’est pareil pour nous.

 

Nous avons une première responsabilité : démontrer par notre vie, par qui nous sommes, qui est Dieu. Nous devons manifester son caractère, doux et humble de cœur, lent à la colère, riche en bonté et en miséricorde, père des orphelins, soutien des veuves et des pauvres.

 

Une autre responsabilité est de savoir ce qu’Il désire que nous fassions, disions pour démontrer son amour. Parler de son amour est une chose, mais il faut aussi le démontrer par des actions tangibles qui peuvent aller de, juste envoyer un petit message, à se donner entièrement, pour la/les personnes vers qui Il nous envoie.

 

Une autre responsabilité est de prier. Dieu aimerait que tous soient sauvés. 

 

Dans 2 Pierre 3:9 il est dit : « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient : mais Il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance».

 

Oui, si nous avons l’assurance d’aller auprès de Dieu à notre mort, ceux qui ne connaissent pas Dieu ne sont pas au bénéfice de sa mort et de sa résurrection et ils ne pourront pas entrer dans la présence de Dieu.

 

Marchons donc avec son autorité, sa bénédiction, son soutien, sa présence avec nous à chaque instant et ne nous lassons pas de faire le bien tant qu’il fait jour ! Car bientôt la nuit viendra et nous ne pourrons plus travailler ! (Jean 9/4)

 

Annette C. 

Place de la Riponne 7

1005 Lausanne

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

© 2023 by HARMONY. Proudly created with Wix.com